LE PARCOURS CITOYEN             

circulaire n° 2016-092 du 20-6-2016  –  MENESR – DGESCO B3-4

 

Le SCCC repose sur des principes généraux qui concourent au parcours citoyen et impliquent :

– des modes collaboratifs de travail, fondés sur la coopération, l’entre-aide et la participation ;

– l’engagement dans des projets, disciplinaires ou interdisciplinaires,

– la transmission et le partage des valeurs et principes qui fondent la République et l’exercice de la démocratie  la souveraineté populaire, la laïcité, l’égalité des droits entre les femmes et les hommes sur les plans politique, professionnels et en matière  familiale et sociale, ainsi que la lutte contre les discriminations ;

– un travail de réflexion autour des faits historiques qui alimentent la mémoire collective ;

– la compréhension de l’interdépendance humanité-environnement et du comportement éco-citoyen ;

– le développement de l’esprit critique, de la rigueur et de la recherche de vérité dans tous les champs du savoir ;

– la compréhension des mécanismes du traitement et de la fabrication de l’information et de ses enjeux, politiques, économiques et sociétaux ;

– l’entraînement au débat, à la controverse et à l’argumentation ;

– la maîtrise et la mise en œuvre des langages dans des contextes et des situations de communication variés ;

– le développement d’une pratique responsable du numérique, de l’internet et des réseaux sociaux ;

Le parcours citoyen vise à la construction, par l’élève, d’un jugement moral et civique, à l’acquisition d’un esprit critique et d’une culture de l’engagement. L’enseignement moral et civique permet de structurer la continuité et la progressivité des apprentissages et expériences de l’élève.

 

LE PARCOURS ÉDUCATIF DE SANTÉ      

circulaire n° 2016-008 du 28-1-2016  –  MENESR – DGESCO B3-1

 

Enjeu primordial au sein du système éducatif, la santé, dans ses dimensions physique, psychique, sociale et environnementale, est un élément de l’éducation de tous les enfants et adolescents. Elle concourt à leur réussite. La promotion de la santé en milieu scolaire est un levier pour améliorer le bien-être et réduire les inégalités, en intervenant au moment où se développent les compétences et les connaissances utiles tout au long de la vie.

La mission de l’École en matière de santé consiste à :

– faire acquérir à chaque élève les connaissances, les compétences et la culture lui permettant de prendre en charge sa propre santé de façon autonome et responsable en référence à la mission émancipatrice de l’école ; l’éducation à la santé est l’une des composantes de l’éducation à la citoyenneté ;

– mettre en œuvre dans chaque établissement des projets de prévention centrés sur les problématiques de santé, notamment celles susceptibles d’avoir un effet sur la réussite scolaire ;

– créer un environnement scolaire favorable à la santé et à la réussite scolaire de tous les élèves.

Un axe d’éducation à la santé

Un axe de prévention

Un axe de protection de la santé

Tous les personnels de l’établissement concourent à la réussite de ces actions et s’attachent à garantir à tous les élèves de bonnes conditions d’accueil, de travail et d’épanouissement personnel. L’établissement bénéficie du service à temps plein d’un infirmier et deux CPE qui accueillent les élèves et apportent une aide en cas de problème, ou les orientent vers les services adéquats.

Le programme est à la fois ambitieux et pragmatique, susceptible d’être enrichi en cours d’année.

Les cinq domaines du socle :

  • D1 les langages pour penser et communiquer 
  • D2 les méthodes et outils pour apprendre 
  • D3 la formation de la personne et du citoyen 
  • D4 les systèmes naturels et les systèmes techniques 
  • D5 les représentations du monde et l’activité humaine